Élections générales de 96

De Bibliothèque Lucas Lhardi
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les élections générales de 96 permettent la confirmation, bien que moins nette, de la majorité centriste à l’échelle fédérale. Le nouveau Chancelier, Olivier Brimont doit faire appel à la CUL pour trouver une majorité. Une forte poussée de la droite (PLC) et de l'extrême-droite (LR) est également observée.

Élections fédérales

Contexte

Après un mandat à a tête du gouvernement fédéral, marqué notamment par une résurgence du camp républicain, Gabriel Von Bertha décide de ne pas mener la campagne pour une seconde fois de suite. C'est donc Olivier Brimont, ministre fédéral et gouverneur de Tyrsénie qui prend le relais. A gauche, Jean Bournay, Anastasia Mendoza Ojeda et Aurore Lacroix-Valmont reprennent tous les trois la tête de la liste de leur parti. Au PSDF, c'est Julien Citron qui tente de transformer l'essai de sa troisième place en 95. A droite, Vincent de Salvo prend une nouvelle fois a liste PLC. LR fait également le ménage et accueille Jadran Kovac comme tête de liste. Enfin, une nouvelle liste voit le jour mené par Hery Rasao.

Sondages

Sondeur Date REG FCF CUL LGU PSDF UDC PLC LR
OFS 9 décembre 5,4 % 6,5 % 7,6 % 16,3 % 9,8 % 21,7 % 28,3 % 4,3 %
OFS 17 décembre 6,2 % 8,5 % 7,4 % 12,3 % 8,6 % 22,2 % 29,6 % 4,9 %

Résultats

Parti Voix % Sièges
UDC 5 730 632 18,61 % 96
CUL 5 530 110 17,96 % 73
PLC 5 516 466 17,91 % 62
LGU 5 105 212 16,58 % 48
PSDF 4 057 937 13,18 % 39
FCF 2 121 097 6,89 % 20
LR 1 727 615 5,61 % 16
REG 1 009 131 3,29 % 10
Assemblée Fédérale élue en 96


Pour la deuxième fois de suite, c'est l'UDC qui arrive en tête. Gabriel Von Bertha, qui avait annoncé renoncer à un second mandat, cède donc la place à Olivier Brimont. Cependant, le score en large baisse de l'UDC contraint Olivier Brimont à faire appel à la CUL pour rejoindre la coalition gouvernementale. Le gouvernement Brimont est donc une alliance UDC-PSDF-CUL.

La gauche dans son ensemble sot plus forte qu'après les élections générales de 95 avec deux partis dans le quatuor qui pouvait se disputer la tête.

Avec quasiment 6% des voix, LR réalise un score historique. Ils sont suivis par la liste de régionaliste antsiranais qui remporte de justesse les 3% nécessaires à l'obtention de sièges fédéraux.



Élections provinciales

Tyrsénie

Parti % Sièges
UDC 35,58 % 113
PSDF 19,22 % 36
PLC 19,29 % 36
LGU 16,94 % 32
LR 6,07 % 12
FCF 1,05 % 0
CUL 1,35 % 0
Parlement de Tyrsénie élu en 96



Le gouverneur sortant, Olivier Brimont ayant pris la tête de la liste fédérale, c’est l’ancien gouverneur et Chancelier Suprême sortant, Gabriel Von Bertha qui mène la campagne provinciale. Gabriel Von Bertha est réélu gouverneur et dirige de nouveau la Tyrsénie avec l’ancienne Chancelière Alessandra Ansaldi dont la liste (affiliée au PSDF) arrive deuxième.

Une forte poussée du PLC insufflée par Arthur Timsit est très remarquée. L’extrême-droite réalise également un score important.



Transalpie

Parti % Sièges
PLC 47,11% 135
CUL 16,25% 31
LGU 15,90% 31
UDC 10,03% 19
LR 5,83% 11
PSDF 4,15% 0
FCF 0,73% 0
Parlement de Transalpie élu en 96



Le gouverneur sortant, Vincent de Salvo, sort d’un mandat sans majorité parlementaire absolue. Fort d’un score fédéral important, il conserve la place de Gouverneur avec cette fois-ci une large majorité parlementaire obtenue par son parti et confortée par La République.

Le score réalisé par le PLC est un record en Transalpie. On note également la faiblesse de l’UDC qui passe de la deuxième à la quatrième place avec un score divisé par deux.




Catalogne

Parti % Sièges
PSDF 27,33% 93
LGU 25,96% 48
UDC 16,26% 30
PLC 16,25% 30
CUL 7,92% 14
FCF 3,43% 0
LR 2,84% 0
Parlement de Catalogne élu en 96



Le gouverneur sortant, Julien Citron tente de confirmer sa victoire inédite sur l'UPP l'année précédente. Du côté de la LGU, le populaire maire de Pastelac est remplacé par Lucia Petchkine à la tête de la liste provinciale.

Avec 7 points de moins que l'élection précédente, la liste du PSDF est de nouveau en tête. Lui manquant 15 sièges pour former une majorité, le gouverneur s'appuie de nouveau sur ses alliés centristes pour obtenir une majorité confortable.



Antsiranana

Parti % Sièges
UDC 32,81% 100
FCF 23,20% 41
REG 13,92% 25
PNCA 9,28% 17
PSDF 7,74% 14
PLC 5,02% 9
CUL 4,67% 0
LR 1,69% 0
LGU 1,67% 0
Parlement Antsiranais élu en 96



Le gouverneur sortant, Hery Rasao est lâché par l'UDC juste avant la campagne après un désaccord public sur la réforme constitutionnelle. Il présente donc une liste régionaliste indépendante et Saroy Fahendrena prend la tête de celle de l'UDC.

L'UDC obtient de nouveau une majorité relative avec un score similaire. Les trois listes régionalistes cumulent plus de 46% des voix. Après l'élection, Hery Rasao rejoint la nouvelle gouverneure Saroy Fahendrena.




Septimanie

Parti % Sièges
CUL 50,21 % 121
FCF 21,75 % 35
LGU 17,92 % 29
UDC 5,85 % 9
PLC 1,98 % 0
PSDF 1,62 % 0
LR 0,66 % 0
Parlement septiman élu en 96



Le gouverneur sortant, Mats Maessen (sorti de sa retraite politique), renonce à prendre la tête de la liste LGU. Ces élections permettent à la CUL de battre leur propre record en remportant la majorité absolue des suffrages. Anastasia Mendoza Ojeda fait son retour et entame un sixième mandat à la tête de la province.

Pour la deuxième fois consécutive, l’Union de la Droite et du Centre remporte des sièges au Parlement septiman, et ce malgré une prédominance écrasante de la gauche.



Élections municipales

Tyrsénie

Transalpie

Catalogne

Antsiranana

Septimanie